• Complainte du phoque en Alaska


    Pourquoi j'ai pas la science infuse ?

     

    Pourquoi les journées ne durent-elles pas 22 heures ?

     

    Pourquoi doit-on choisir entre profiter pleinement de sa jeunesse et assouvir sa soif de culture ? Les deux

    sont-ils compatibles ?

     

    Qu'est-ce qui fait la différence entre celui qui garde une vie sociale quelque peu remplie, au risque de sacrifier un peu de tps de boulot, et celui qui bosse nuit et jour ?

     

    Les deux sont heureux à leur manière puisque plus on travaille plus on progresse, mais du coup l'un reste toujours derrière...

     

    est- ce si important que ça d'être devant ?? est-ce agréable, du reste ??

     

    Qu'est ce qu'on fait quand on nous dit en même tps qu'il faut travailler et s'amuser ? ( ah oui c vrai, j'oubliais : " le travail c rigolo " )

     

    Mais quelle est la juste mesure ?

     

    Le problème est qu'il n'y a pas de juste mesure dans l'optique d'un concours, le meilleur gagne...et c souvent celui qui a le plus travaillé.

     

    C'est vraiment ca que je veux ?

     

    Sacrifier un peu de mes amis, de mes passions, de ma vie et mes activités...tout ca pour un concours ??

     

    Non bien sûr je ne le souhaite pas ! Et pourtant...c'est ce que je fais.

     

    Merde c relou...

     

    C'est dur a s'avouer aussi...on est tellement pétris de bonnes intentions pendant les cours : on se dit" le travail, les études je kiffe ça, c cool, c pas si terrible ! "

     

    Et puis rentré a la maison on a nos photos, souvenirs, posters aux murs.

     

    On va sur msn, on parle avec les gens et là on se dit qu'on est en train de passer à coté de notre vie, qu'on est isolé, comme sur une orbite parrallèle et que la traversée vers le monde normal on l'effectue rarement : le tps d'une soirée entre potes, d'un morceau de guitare ou d'un ciné...

     

    Et si être en prépa c'était comme vivre dans un aquarium : on regarde les autres vivre, en étant enfermé...notre cage serait celle des études et des bibliothèques.

     

    Elle est intéressante, instructive cette cage...on s'y fait même des amis faut pas croire !

     

    Ainsi la cage est dorée !! Mais la porte est peu être mal fermée, entrouverte...

     

    Se rendre compte de tout ça c'est difficile, ça prend du temps et ça suppose déjà avoir une nageoire en dehors du bocal, une aile sortie de la cage....

     

    Moi ça m'est venu en voyant l'air ahuri des universitaires  ( terme soutenu pour dire "potes en fac " ) :" QUOIIII !!!! Tu sors que 2 fois par semaine ?? "

     

    Finalement qu'est ce que je fous dans ce putain de bocal ? J'ai besoin de changer d'eau...ça vient bientôt, il parait...

     

     

    2 mois de répit dans le grand océan des vacances, et après, c'est peut-être reparti dans un nouveau bocal ! ( plus petit parait-il...)

     

    Je dis peut-être parce que si l'envie furieuse d'honorer mon inscription à la fac prenait le dessus, ou bien si les méchants requins, gardiens du bocal m'y envoyaient en exil....

     

    Ce qui est horrible aussi c'est de se rendre compte à quel point on est drogué : on en parle, on décroche pas.

     

    On a que ça à dire au début, c'est gênant face a des potes qu'on voit jamais...on les gave avec ça ( so so sorry )

     

    On sent que c'est plus comme

    avant, comme si on était plus dans le coup.

     

    Et vient l'impression désagréable d'être éjecté du tourbillon de la vie qui tourne à tout allure....sans nous...Impression aussi d'avoir à se justifier de travailler comme ça, d'être incompris (sans prétention aucune).

     

    Finalement c'est marrant comme on dépend du curseur. Le curseur qui sans cesse se déplace pour faire de la gauche la droite, et de la droite la gauche ( on est toujours a droite de quelqu'un malheureusement ) : Les extrèmes nous raprochent du centre ou du coté opposé, les centraux nous renvoient aux bords...

     

    Le fameux curseur fait tour à tour de nous un ouf du travail et un spécialiste de la glande. C'est une question de point de vue, de contexte...

     

    Y aura-t-il un jour un consensus universel à mon sujet ? ?

     


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :